Lomé-Pékin, c’est pour quand ?

Бизнес авиация в Африке

De plus en plus de Chinois voyagent vers l’Afrique

La Chine a assuré le financement et la construction de l’aérogare de Lomé et l’extension du parking avions. C’est un atout pour cette plateforme qui acceuille la quasi totalité des opérations d’Asky et qui sert de hub ouest-africain à Ethiopian Airlines pour ses vols vers New York.

Chao Weidong, l’ambassadeur de Chine au Togo, s’est félicité lundi de l’engagement de son pays.

‘Je suis convaincu que le secteur de l’aviation civile tirera plus d’avantages dans la coopération sino-togolaise et que cette coopération apportera davantage de bénéfices à nos deux pays, a-t-il déclaré.

Авиагрузоперевозки в Африке

Le gouvernement chinois pousse ses compagnies à desservir l’Afrique. Un continent à la traîne sur le plan du transport aérien avec seulement 3 % du trafic mondial. 

Sur un territoire aussi vaste et mal desservi que l’Afrique, les perspectives sont intéressantes. Pékin l’a bien compris et veut développer des vols directs.

Air China, Hainan Airlines, China Southern Airlines ou China Eastern Airlines, travaillent sur l’ouverture de lignes.

Une autre piste est encouragée par Beijing, c’est le développement de compagnies mixtes avec un partenaire africain.

Pour le moment, une seule compagnie est à l’offensive et elle est africaine.

Ethiopian Airlines dessert quotidiennement Pékin, Shanghai, Canton, Hong Kong Chengdu. 

AVIA Чартер - приложение для заказа джета

Читайте также  Education et santé, les priorités de Gilbert Houngbo